Venez vivre une aventure digne de celle d'Ewilan en Gwendalavir...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
  [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alé Mal'Tis
avatar
Le Cygne Noir

Date d'inscription : 24/06/2012
Nombre de messages 102 Féminin
Age : 19 ans
Statut : Soldat
Humeur : Solitaire


Feuille du personnage
Je suis : Apprenti(e)
Effets personnels :
Mon Bloc note :

MessageSujet: Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 5:11

La Lune était claire, le ciel plein d'étoiles, dans la capitale, pareille à une ombre, le cygne noir errait, un peu comme à son habitude, un peu comme à son habitude seulement, cette nuit, le cygne noir ne cherchait pas de proie, non, le cygne noir errait... Pour fuir... Fuir quoi ? Vous avez bien raison de vous le demander car jusqu'à présent, devant quoi avait pu reculer l’insaisissable volatile ? Très peu de choses, très peu de gens... Pourtant, sous cette Lune observatrice, Alé Mal'Tis se cachait dans les ombres qu'elle pouvait trouver, traversait une rue dans des mouvements souples à une vitesse incroyable, rampait sur les toits et sursautait au moindre bruit, regagnait le sol et le tout en retenant des grognements de douleur, la chasse avait été lancée quelques heures plus tôt depuis une ruelle de la ville...

« 50 coups de fouet... Encore.
-Non, il faut que ce caprice cesse, donnez-lui en le triple.
 »
Toute l'assemblée s'était retournée vers Ilaïa qui venait d'apprendre la nouvelle et était arrivée, aussi belle qu'à son habitude, l'homme qui lui servait de bras et avait annoncé la première sentence était devenu pâle, moi, assise à genoux, la tête basse, les poings serrés, les dents crissant sous la pression que je leur imposais, mes cheveux noirs tombant devant mon visage bien plus pâle encore que celui de ce soldat qui trouva toutefois le courage de plaider ma cause.
« 150 coups de fouet ?! Ilaïa, elle n'y survivra pas !
-C'est bien, tu sais compter. Donnez-moi ce fouet.
»
Elle aussi maintenant elle voulait lever la main sur moi ? Avec le fouet en plus ? Je nageait en plein cauchemar, elle avait toutefois eu ce qu'elle demandait, je le compris en entendant le bruit du cuir tissé dans le vide, puis, ce cuir s'abattit sur mon dos, on ne prenait même plus la peine ni de m'attacher ni de me tenir, j'endurais les coups de fouet sans plus ciller mais ce coup-ci, jamais je ne me souvenais d'en avoir reçu un aussi dur, on disait bien que le poignet de ma sœur était intransigeant, comme elle... Mais jamais je n'aurais cru avant aujourd'hui aussi qu'elle me ferait le moindre mal... Un nouveau coup, le deuxième seulement et je sentais déjà un fin filet de sang glisser sur la peau de mon dos, encore un autre et cette fois, pour la première fois depuis longtemps, je vacilla, ma tête gagna le sol sans qu'un hurlement ne vienne seulement frôler mes lèvres, seul le cri du fouet résonnait dans la rue, il claqua une nouvelle fois sur le cuir de ma peau, je cru m'évanouir, perdre conscience mais à peine le sommeil vint il gagner mon esprit que déjà un coup de fouet nouveau m'en sorti, elle m'ordonna de me redresser, sa voix était froide, dur, personne n'osait plus prononcer un mot, deux mains sur le sol, je me releva entièrement restant dos à elle, les yeux fermés, les jambes tremblotant comme dans l'hiver froid mais je supporta un nouveau coup de fouet, le suivant bien moins, je vacilla et tomba sur un genoux, elle allait hurler à nouveau mais déjà je m'étais relevé, je sentais le liquide chaud glisser le long de mes épaules et de mon dos, imbiber le tissu de mon pantalon, tomber en gouttes sombres sur les pavés, je serrai les dents, il fallait que je supporte le plus de coups que possible, je le savais. Je forçais dans ce but ma respiration à rester régulière, les yeux clos, cherchant à oublier les coups qui continuer à claquer dans mon dos en ouvrant la peau fine, le cuir semblait parfois frôler un os, je retenais dans ces moments-là un cri qui parfois laissait échapper une plainte que je regrettais au coup de fouet suivant, arrivée au cinquantième coup de fouet, n'y tenant plus, mon cerveau se remit à tourner normalement, rapidement. Au cinquante-cinquième coup, je fis un violent et vif écart, le coup sonna dans le vide à l'étonnement général, je me retournai face à ma sœur, la regarda un moment, un moment où le temps s'arrêta, aussitôt, malgré la douleur, je bondis et m'enfuis dans les ruelles poursuivit dès qu'on en donna l'ordre.


La traque avait duré mais voilà, les gens de la sœur de la jeune fille pouvait se cacher partout, soudain, elle trouva une petite place, dont un bâtiment avait des de grande arcade, elle se cacha derrière un des nombreux piliers s'y appuyant d'une main pleine de sang, son dos était ouvert en de nombreuses plaies profondes qui saignaient encore abondamment alors que le sang sur d'autres formait déjà d'épaisses croûtes poisseuses qui finirait par s'infecter si elle ne parvenait pas à les désinfecter. Mais pour le moment, avant de penser survivre demain, il fallait penser à survivre à cette nuit. Elle se sentait trop affaiblie toutefois par sa course folle à travers la capitale pour faire encore le moindre pas sans s'effondrer, il faudrait faire partir les traces de sang pour ne pas être retrouvé. Le monde se troubla alors qu'elle s'affalait à demi sur le sol quand des pas se mirent à résonner dans le couloir d'arcades, elle ne savait même pas où elle avait réussi à pénétrer... La place était peut être une cour, était-ce un mercenaire ? Le bras droit de sa sœur ou elle-même ? Alé l'ignorait et prête soudain à reprendre sa course, elle voyait à nouveau clair, mais soudain alors qu'elle reprenait contact avec le monde, les larmes se mirent à inonder son regard gris acier, une gouttes salées s'échappa de sa pupille pour venir caresser le blanc de sa joue...


EDIT BY TALOU : Le "airrait" me faisait trop mal aux yeux, alors j'ai corrigé, tu m'en veut pas hein ? XD
EDIT BY ALE : Je t'en prie xD J'ai eu peur en me relisant xD


Dernière édition par Alé Mal'Tis le Lun 5 Nov 2012 - 4:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kae Aldikh
avatar
Dessinateur Voyageur

Date d'inscription : 17/06/2012
Nombre de messages 51 Masculin
Age : 18 ans.


MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 6:29

Kae errait depuis un moment dans la capitale, il adorait cette ville et à chaque passage dans celle-ci, il ne pouvait pas résister à la tentation d'y rester plusieurs jours.
La nuit commençait à tomber, laissant la lune apparaître dans un ciel dégagé parsemé de léger nuages blanchâtre.
Un petit air frais souffla faisant frissonner Kae, il enfila sa veste en cuir marron et s'engouffra dans une petite ruelle où il n'aperçut personne.
Il marcha tranquillement, d'un pas décontracté, et s'arrêta sur un banc pour faire une petite pause bien méritée.
Le ciel était maintenant noir, l'air frais et léger, la lune lui faisait office de lumière, il se leva et décida de rentrer.
Il reprit son chemin, et arpenta la rue, elle était si longue qu'il n'en voyait pas le bout.

Ses pas résonnaient, il n'y avait aucun bruit jusqu'au moment où il en entendu un très léger. C'était comme... quelque chose... de presque imperceptible.
Il s'approcha à petit pas, et tourna brusquement se retrouvant nez à nez avec une charmante jeune fille, affalée sur le sol, saignant de tout son corps... elle avait l'air d'être très mal en point.
Elle se mit à pleurer, une goutte vint atterrir sur le sol, d'énormes plaies jonchaient sur son dos, et sur d'autres parties de son corps meurtri de blessures et de coup...

Kae, abasourdi et perdu, se mis à genou auprès d'elle, et découvrit son visage.
Là, devant lui, une jeune fille très charmante au teint pâle et aux cheveux noirs charbon, elle était fine, tout en étant musclée.
Il se mit à sa hauteur, et lui chuchota :

- Que vous est-il arrivé pour être dans ce piètre état, et qui êtes vous ?

Sur ces mots, il se releva doucement, et tendit la main à la jeune fille pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Alé Mal'Tis
avatar
Le Cygne Noir

Date d'inscription : 24/06/2012
Nombre de messages 102 Féminin
Age : 19 ans
Statut : Soldat
Humeur : Solitaire


Feuille du personnage
Je suis : Apprenti(e)
Effets personnels :
Mon Bloc note :

MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 6:57

Affalée comme elle l'était, elle ne vit d'abord que deux jambes, elle essuya une larme, une autre vint s'écraser sur le sol comme une grosse goutte de pluie, alors qu'elle allait se recroqueviller sur elle-même, il se baissa à sa grande surprise et elle pu voir un visage qui n'était en rien celui qu'elle s'attendait à voir, il s'agissait d'un jeune garçon aux yeux turquoises particulièrement impressionnant, il écarta quelques mèches de son visage pour la regarder, elle remarqua que plutôt d'être vêtu de noir il portait une veste d'un cuir marron tranchant avec celui, noir des mercenaires du chaos qui s'attacher à la couleur sombre qui symboliser à merveille le néant.
Elle fut rassurer de ce visage doux, elle a moitié vêtue et à moitié dénudée comme à son habitude avec ce simple triangle pour cacher sa poitrine et ce pantalon bouffant lui arrivant au niveau des chevilles, pieds nus, sa voix était comme un murmure, elle était douce, aimable, puis il se releva et lui tendit la main geste qu'elle prit tout d'abord comme une nouvelle menace de coup et elle se recroquevilla à la vitesse du vent pour essuyer le coup qui ne vint pas, alors, dans un nouveau regard, elle remarqua qu'il ne faisait que lui tendre la main, main dans laquelle elle posa la sienne aux doigts fins et longs pour se relever en tentant d'ignorer la douleur que ce simple geste provoqua, elle devait rester forte, elle le regarda à nouveau, il était à peine plus grand qu'elle debout elle se sentait si sale à côté de lui, poisseuse de son propre sang, son pantalon usé par un coup de fouet n'avait résisté que grâce à la maille solide dont il était fait. Elle le regarda timidement, que pouvait-elle lui dire ? S’il apprenait ce qu'elle était, les gardes impériaux finiraient eux-mêmes la besogne qu'avait si bien commencé sa propre sœur... Elle murmura finalement :

« Le mordant du fouet... »

Elle n'osait ni le lâcher du regard ni le regarder, ne sachant à qui elle avait véritablement affaire :

« Qui es-tu ? »

Le vouvoiement lui était inconnu, elle se contentait toujours de la seconde personne du singulier, dans un but de rébellion ? Allez savoir...




Dernière édition par Alé Mal'Tis le Lun 5 Nov 2012 - 4:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kae Aldikh
avatar
Dessinateur Voyageur

Date d'inscription : 17/06/2012
Nombre de messages 51 Masculin
Age : 18 ans.


MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 7:28

Tandis que je tendais ma main à cette belle jeune fille, elle se recroquevilla sur elle-même et resta dans cette position quelques instants avant de se relever et enfin prendre sa main. Sa peau était douce, et ses doigts longs et fins.
Elle était un peu plus petite que lui, légèrement habillée et souillée de sang et de plaies purulentes.
Le silence était complet, Kae plantait ses yeux dans ceux de la jeune fille, qui fit de même.
Au bout de quelques instants, elle murmura :

« Le mordant du fouet... »

Kae sentit dans sa voix une certaine détresse, et ne comprenait pas... Il ce permit de lui poser une seconde question :

« Le fouet ?... Quel fouet ? »

Elle lui posa dans la foulé, une autre interrogation :

« Qui es tu ? »

Kae s'empressa de répondre, curieux de savoir qui était cette mystérieuse jeune fille :

« Je m'appelle Kae, et je ne te veux aucun mal. Et toi ? »

Revenir en haut Aller en bas
Alé Mal'Tis
avatar
Le Cygne Noir

Date d'inscription : 24/06/2012
Nombre de messages 102 Féminin
Age : 19 ans
Statut : Soldat
Humeur : Solitaire


Feuille du personnage
Je suis : Apprenti(e)
Effets personnels :
Mon Bloc note :

MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 7:54

« Le fouet ?... Quel fouet ? »

La jeune fille n'osa lui répondre, sa sœur n'y avait véritablement pas été de main morte, si elle disait quoi que ce soit, l'armée impériale elle-même ne suffirait pas à la défendre... C'étaient les mots même de sa sœur et elle le croyait à présent sur parole, seule son habitude du fouet l'avait sauvé devant les coups de sa sœur... Et encore, sauver était un grand, elle remarqua que sa main était toujours dans celle de ce jeune homme qui la fascinait de cette gentillesse qui était apparente chez lui... Elle, petite démone de la nuit dont le surnom était sur toutes les lèvres dans les tavernes et elle qui pourtant était incapable de donner la mort... Elle resta un moment à contempler leur main sans oser en retirer la sienne, ce contact était rassurant, elle ne savait pas vraiment pourquoi mais il l'apaisait.

« Je m'appelle Kae, et je ne te veux aucun mal. Et toi ? »

Cette voix douce avec laquelle il lui parlait, c'était étonnant... Elle qui ne recevais que des hurlement, des coups et des ordres, cette voix douce était des plus douces qui soient, elle reporta son regard vers le sien, ce regard bleu, le bleu d'un ciel de grande chaleur, d'une eau pur et clair, d'une pierre précieuse dont elle avait perdu le nom... Elle tenta un sourire en desserrant les dents pour lui répondre d'une voix dans laquelle s'entendait à son oreille son épuisement :

« Je m'appelle Alé... »

L'instant était doux... Agréable malgré la douleur de laquelle elle était presque devenue familière depuis un temps qu'elle s'obstiner à laisser envies ses victimes qui n'avait rien d'autre qu'une légère plaie derrière l'oreille : la signature du cygne noir. Ses plaies étaient graves, elle le savait mais elle profitait de l'instant présent presque persuadée de mourir dans la nuit...

Mais soudain, des voix se firent entendre, lointaines, proches, elle prit peur, une lueur de panique éclaira son regard de la couleur du tranchant d'une lame, sans réfléchir, elle fit un pas, se serra contre lui, sa peau contre le cuir doux de sa veste, cachant son visage dans son cou pour venir chuchoter à son oreille d'une voix tremblante de peur, d'un murmure doux et léger comme le vent...

« Les mercenaires du chaos... »



Dernière édition par Alé Mal'Tis le Lun 5 Nov 2012 - 4:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kae Aldikh
avatar
Dessinateur Voyageur

Date d'inscription : 17/06/2012
Nombre de messages 51 Masculin
Age : 18 ans.


MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Jeu 28 Juin 2012 - 18:55

Après les nombreuses questions posées par Kae, un grand silence apparut dans une ambiance légère, malgré l'état de la jeune fille.
C'était comme... s'il étaient sur un nuage, un nuage de douceur, où aucune voix ne transparaissaient, juste des émotions...
Toujours la main dans la main, cette fille commença à montrer un léger sourire, assez charmeur :

« Je m'appelle Alé... »

Alé, alé... il lui semble avoir déjà entendu ce prénom quelque part... mais il renonça à s'interroger maintenant, voulant profité de cet instant unique.
Ils restèrent, là, un long moment, main dans la main, comme hypnotisé l'un de l'autre. Il ce décida enfin à répondre :

« Quel joli nom... »

Soudain, les yeux d'Alé s'écarquillèrent, laissant apparaître dans ses grands yeux une peur certaine.
La main de la jeune fille qui était toujours dans celle de Kae se crispa quand des voix et des pas se firent entendre au bout de la ruelle.
Elle se jeta alors contre lui, mit sa tête dans son cou, et lui chuchota une phrase d'une voix tremblante :

« Les mercenaires du chaos... »

Kae se mit à trembler de tout son corps, et se questionna. Il se demandait s'il avait bien fait de rester avec cette jeune fille, après tout, il ne la connaissait même pas...
Il se reprit, en se disant qu'il devait aider cette fille.
Les bruits devenaient de plus en plus proche, et la peur l'envahit un peu plus à chaque nouveaux pas. Il ne pouvait plus bouger, il était comme tétaniser...
Il posa sa tête sur l'épaule d'Alé, et lui susurra à l'oreille ces quelques mots :

« Que nous veuillent-ils ? Il te recherche ?... »






Revenir en haut Aller en bas
Alé Mal'Tis
avatar
Le Cygne Noir

Date d'inscription : 24/06/2012
Nombre de messages 102 Féminin
Age : 19 ans
Statut : Soldat
Humeur : Solitaire


Feuille du personnage
Je suis : Apprenti(e)
Effets personnels :
Mon Bloc note :

MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   Lun 5 Nov 2012 - 5:47

« Quel joli nom... »

La jeune fille aurait rougit si elle l'aurait pu, elle se troubla toutefois et regarda le jeune homme... Enfin cela, c'était avant qu'elle ne les entende arriver et qu'elle ne plonge dans ses bras, elle le senti quand ses mots lui furent chuchotés à l'oreille, trembler de tout son être, elle sentait sa peur, elle aussi puait la peur, elle puait le sang et la peur mais aussi quelque chose de nouveau ; ses longs cheveux noirs formaient un épais rideau qui comme un rideau au théâtre cache les acteurs, cachaient ses plaies. Elle était dans les bras de quelqu'un, tous les mercenaires la connaissaient assez pour savoir que celui qui aurait cet honneur ne serait pas né de la dernière pluie, elle décida alors de jouer là-dessus. Elle glissa son bras derrière sa nuque en gardant sa main dans la sienne pour la placer dans son dos, bien à plat sur le soyeux de ses cheveux à un endroit où elle n'aurait pas mal, pas trop mal, elle le laissa poser sa tête contre son épaule pour lui poser la question suivante :

« Que nous veuillent-ils ? Ils te recherchent ?... »

Oui, oui ils la cherchaient, soudain, elle fut prise d'inévitables remords, et si il mourait par sa faute ? Elle enfuie d'avantage encore son visage dans son cou, elle réfléchit alors aussi vite qu'elle le pu, elle ne pouvait pas courir, elle tomberait morte et vidée de son sang en quelques minutes si tout se passait bien... Et lui non plus il ne pouvait pas fuir, s'ils le voyaient courir ils le tueraient et cela elle ne le permettrait pas... Sans qu'elle sache pourquoi, elle était attachée à ce jeune homme, elle se sentait proche de lui comme on se sent proche du ciel et des étoiles quand on monte les tours de la radieuse capitale... Soudain, une idée, les mercenaires arrivaient mais pouvaient ils savoir qu'elle était ici ? Plus le temps passait et plus il lui semblait que ce bâtiment n'était pas prévu pour son caractère humble... Elle osa un œil derrière elle, derrière lui, il n'y avait encore personne, elle avisa la marque de sa main sur la colonne blanche, ses idées immédiatement se mirent en place, il fallait faire une mise en scène relevant presque du parfait !

Toujours un bras derrière sa nuque, elle caressa son visage les yeux perdu dans le bleu de son regard comme dans un océan, elle recula alors d'un premier pas, puis d'un second enfin, au troisième, son dos s'appuya contre la colonne cachant la marque sanglante en même temps que ses blessures, stratégiquement, elle ouvrit la veste en cuir pour en laisser bailler les côtés pour cacher la peau blanche de sa taille, elle l'avait lentement attiré vers elle, soudain, un bruit sec, elle ferma les yeux réfugia à nouveau son visage dans son cou et attendit, les mercenaires avaient vu le jeune couple, pensant à des amants toutefois, ils ne s'attardèrent pas, commencèrent à marcher dans la cour d'un pas rapide pour quitter la place s'éloignant dans la nuit pour laisser la jeune fille qui dans les bras de ce garçon avait oublié la douleur et la peur contre lui, quand elle fut sûre que ni lui ni elle ne couraient plus aucun danger elle approcha à nouveau ses lèvres de son oreille, et enfin lui répondit :

« Ils veulent ma mort... »

Elle écarta alors son visage fin de son cou, le regarda la douleur était là mais elle n'avait plus d'importance, elle avait retrouvé dans ses bras son instinct de survie le plus fort, elle ne laisserait rien lui arriver, elle le protégerait à jamais et pour lui faire le moindre mal il faudrait pour commencer la tuer, elle ne laisserait personne s'en prendre à lui. Mais pour le protéger, elle le savait, il lui faudrait se séparer de lui. Temps qu'elle serait avec lui, il serait en danger... Elle s'écarta donc de lui, collant son dos à la colonne, là prise au piège, elle posa une main sur sa poitrine et l'écarta ainsi d'elle comme elle l'en avait plus tôt approché, elle le regarda avant de murmurer comme à contrecœur :

« Je dois partir… Sinon ils te tueront aussi… Je ne veux pas en être responsable. »

Elle hésitait sur la conduite à suivre, il l’avait sauvé, il lui avait redonné la force de se battre, de se lever et de lutter pour vivre. Une rage folle s’emparait de son cœur, celui qui s’en prendrait à lui vivrait mille morts et encore cela si il avait de la chance, personne ne pourrait le faire souffrir sans en subir les conséquences. Puis s’en qu’elle comprenne pourquoi, elle s’approcha de lui et posa ses lèvres sur les siennes, avec douceur, avec tendresse, dans le même temps, avec une discrétion toute féline, elle sortit de sa ceinture une dague fine, une sorte de grosse aiguille et la cacha dans le pli de la paume de sa main en la montant, caressant sa joue, elle rapprocha sa main de son oreille avec douceur. Elle avait entre temps écarté son visage du sien le regardant, plongeant une dernière fois son regard dans le bleu du sien.

« Pour ne pas que tu m’oublies… »

L’aiguille pénétra la peau, derrière son oreille, apposant sa signature comme sur l’une de ses victimes espérant que si on le retrouve cela puisse le sauver… Elle s’écarta de lui, cassa ses genoux pour le faire tomber à genoux alors qu’elle restait droite.

« Quand tu t’en sentiras la force, relèves toi et rentres chez toi le plus vite possible… »

Elle savait qu’il devait être assez sonné… Passé de la douceur à la violence et à la douleur… C’était un contraste aussi nouveau pour elle qu’il ne devait l’être pour lui. Elle tourna donc les talons, ne pouvant plus s’attarder pour sa survie autant la sienne que celle de ce jeune homme qui l’avait touché au cœur… Après quelque pas, elle se retourna et le regarda en lui disant :

« Au fait… Tout à l’heure tu me demandais qui j’étais… Et bien je suis le Cygne Noir. »

Et cette fois, elle se retourna et s’élança en oubliant la douleur, elle posa une main sur la prise d’un mur et s’envola tel le sombre volatile qu’elle était. Perchée sur le toit, elle le regarda s’éloigner et finit par se retourner, où pouvait elle aller… ? Une chose était sûre, elle devrait se trouver loin d'ici quand en revenant ils verraient le sang et comprendraient leur erreur. Aussi se laissa t'elle retomber au sol dans une des ruelles les plus sombres qu'elle connaisse...


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...   

Revenir en haut Aller en bas
 

[SUJET CLOS] Rencontre nocturne, bienvenue dans ma vie...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bienvenue dans ma boutique!
» Bienvenue dans ton nouveau chez toi! [Privé Calendina Nakori et Sora Kujo]
» Bienvenue dans la cour des grands ~
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de Ewilan :: Continent de Gwendalavir :: Les Villes :: Al-Jeit-